La France Exige Facebook Cesser de faire le Suivi des Non-Utilisateurs, et l’Envoi de Données vers NOUS

60

France Demands Facebook Stop Tracking Non-Users and Sending Data to US 

Les autorités françaises ne sont pas impressionnés par Facebook: La nation de l’autorité de protection des données a dit le réseau social qu’il a tout juste trois mois pour arrêter le suivi de la navigation des non-utilisateurs.

Les autorités françaises ont également demandé à ce que le transfert de certaines données à caractère personnel entre les Européens et les serveurs aux états-unis pour l’arrêt, rapporte Reuters. C’est le premier de haut niveau demande de ce type depuis une UE décision de la cour de l’an dernier qui a mis le libre transfert des données entre l’Union Européenne et les états-unis dans le doute.

Le soi-disant Safe Harbor arrangement permettait à des organisations basées aux états-unis pour tirer les données privées des serveurs en Europe à travers l’Atlantique. Mais il avait été jugé illégal l’année dernière, et la date limite pour trouver d’autres arrangements expiré la semaine dernière—qui permet aux autorités d’agir contre les entreprises qui ne respectent pas cela.

Pendant ce temps, les autorités françaises affirment aussi que Facebook est de placer des cookies sur les ordinateurs des non-utilisateurs—qui leur permet de suivre leurs habitudes de navigation—viole française de droit de la vie privée.

Pour sa part, Facebook estime qu’il est conforme à la législation de l’UE. S’exprimant à l’agence Reuters, un membre du personnel du réseau social, a expliqué que “[p]rotecting la vie privée des personnes qui utilisent Facebook est au cœur de tout ce que nous faisons. Nous … avons hâte de discuter… de répondre à leurs préoccupations.”

Sponsorisé

Les autorités françaises disent que si Facebook n’a pas d’agir dans trois mois, il peut être condamné à une amende.

[Reuters]

Image par AP