Les Électeurs suisses Choisissent Massivement de Légaliser le Jeu en Ligne, Mais de Bloquer Tous les Sites à l’Étranger

8

Un casino en Pfaeffikon, Suisse.Photo: Getty Images

La suisse a décidé d’autoriser les casinos en ligne, si une nouvelle loi adoptée a l’intention de tenir des opérations de partage de la prendre.

Selon la BBC, les électeurs Suisses ont massivement voté—bien au-dessus des taux proposé en début d’interrogation—une mesure déjà été approuvée par le Parlement à légaliser certifié Swiss casinos en ligne, mais exiger des fournisseurs d’accès à internet de bloquer tous les sites de paris:

La nouvelle Loi sur les jeux a reçu le soutien de 72,9% des électeurs, selon les résultats définitifs, malgré les accusations de la loi les montants de la censure en ligne.

Prise d’effet en 2019, la loi, qui sera l’une des plus strictes en Europe, ne permet label Suisse des casinos et des jeux de sociétés pour fonctionner.

Le gouvernement dit qu’il est conçu pour lutter contre l’addiction au jeu.

Les deux chambres du parlement ont déjà adopté la législation.

Selon l’Agence France-Presse, la Suisse, le Ministre de la Justice Simonetta Sommaruga a fait valoir que les interdictions sont nécessaires pour assurer la conformité avec les lois du pays sur les jeux de hasard, tels que les règles exigent d’eux un bloc connu toxicomanes. Simonetta Sommaruga a également prétendu que les joueurs en Suisse verser environ 250 millions de francs (environ 254 millions de dollars) sur les sites de jeu qui paye pas de taxes de pays et donc ne contribuent pas à l’anti-logiciels de jeux d’argent.

Les opposants ont dit que le gouvernement pourrait avoir à la place des incitations pour les entreprises qui acceptent d’être imposés, ainsi que “la charge de la nouvelle loi sera en fait drainer des revenus, car il augmente le seuil imposable des gains de plus d’un million de francs, contre 1 000 francs aujourd’hui,” l’AFP a écrit. En outre, ils allèguent que le référendum sur la question a été largement déterminée par le gros de l’argent de Suisse des casinos, qui se tiennent à l’argent dans le temps à partir d’une interdiction sur l’utilisation de l’internet pour placer des paris avec leurs concurrents.

Des critiques ont également noté que la propriété intellectuelle et le domaine de l’interdiction sont facilement échappé à l’aide de services tels qu’un réseau privé virtuel. Toutefois, selon la Propriété Intellectuelle de la Montre, les législateurs ont souligné qu’ils étaient conscients des limitations de la technique, mais que d’autres pays ont néanmoins réussi à passer les joueurs pour des sites légitimes par le biais de cette méthode.

Luzian Franzini, la tête des Verts’ aile jeunesse, a déclaré à l’AFP que la loi définit un “précédent très dangereux” vers la censure d’internet et qu’il y a un “fossé des générations” avec les législateurs.

“Ils ne peuvent pas vraiment avoir compris ce que cela pouvait faire à l’internet,” Franzini ajouté.

Les électeurs aussi massivement rejeté une loi appelée ” la Souveraine de l’Argent de l’Initiative, par la BBC, ce qui aurait fait de la Suisse de la banque centrale de la seule valable émetteur de la nouvelle monnaie (actuellement il émet seulement environ 10 pour cent). Les partisans caractérisé la mesure de dompter les très instable monde de la finance mondiale. Ceux dans l’opposition, a déclaré que la mesure était trop radical et porterait atteinte à des banques Suisses, qui ont vu certains de ceinture-coupe dans les dernières années, mais encore de gérer des milliers de milliards de dollars de la richesse.

[BBC/AFP]